En partance

© http://www.chapelledesbois.com

« Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne, Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.
J’irai par la forêt, j’irai par la montagne. Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps. »

Si vous voulez lire l’intégralité de ce magnifique poème c’est par ici.

J’emprunte ces mots à Victor Hugo pour vous dire que demain c’est la quille. Je pars, enfin, ai-je envie de dire, en vacances. Ca n’était initialement pas prévu, mais le côté suffoquant de mon boulot m’a fait ajouter quelques jours au plan initial pour pouvoir passer une semaine loin de tout, dans un petit village de Franche-Comté qui est devenu, au fil des ans, mon ballon d’oxygène, le lieu où tout est simple et où je me ressource pour mieux affronter l’année suivante.

Je suis natale de région parisienne, du neuf-trois si vous voulez tout savoir. Mes arrière grands-parents sont ce qu’on appelle des immigrés de l’intérieur. Ils ont quitté leur Creuse, leur Lot et leur Auvergne natale, parce que pour eux aussi c’était la crise et qu’il fallait bien vivre. Alors ils sont montés à Paris devenir qui domestique, qui couturière, qui conducteur de voiture à cheval, et les liens avec leur terre natale se sont petit à petit effacés avec les enfants et les petits enfants qui arrivaient. Résultat, mon père est parisien dans l’âme, amoureux de la ville et ses rues et ma mère est, comme elle le dit elle-même, une fleur de banlieue. Conséquence logique, nous n’avons pas de maison de famille. Autant petite ça m’était un peu égal, autant maintenant je vous avoue ma jalousie envers ceux qui ont la chance d’en avoir une. Pour moi la chose a presque quelque chose de mythique pour moi. Ce lieu synonyme d’étés entre cousins, de souvenirs d’enfance, de rendez-vous annuels me fait fantasmer.

Ce petit village loin de tout où je serais dans quelques heures est ce qui se rapproche le plus de ma maison de famille. De pension de famille en gites puis à présent en location, j’y ai passé mes 25 premiers hivers et une grande partie de mes étés depuis l’adolescence. J’y ai appris à marcher, à skier aussi. Je m’y suis repue de tarte aux myrtilles, de raclette et de croute aux morilles. J’y ai connu mes premiers amours et mes premières peines de cœur. J’y ai aussi et surtout tissé des liens spéciaux avec mes oncles, ma grand-mère et mes cousins qui étaient de la partie chaque hiver et viennent eux aussi gouter au bonheur et au calme qu’on y trouve l’été.

Ces vacances ne sont pas celles de tout le monde, j’en conviens. Pas de plage, pas de mer, pas forcément de soleil (dans cette région bénie il peut geler tout les mois de l’année :)), plus de vaches que d’habitants, le cinéma le plus proche programme des films sortis il y a six mois, mais je n’échangerais cette semaine contre rien au monde. Si vous en avez l’occasion, je vous encourage à venir découvrir la Franche-comté. Cela demande un tout petit effort, mais les paysages et gens y sont beaux (et je ne vous parle même pas de la gastronomie). Sur ce je vous laisse, j’ai des montagnes à gravir, des kilomètres de VTT à faire et des heures de lecture et de sommeil à rattraper ;)

© http://www.chapelledesbois.com

ça, je vous rassure, c’est l’hiver ;)

© http://www.chapelledesbois.com
© http://www.chapelledesbois.com
Advertisements

4 réflexions sur “En partance

  1. Toi aussi, tu nous abandonnes ?! Et en plus, tu me fais saliver avec tarte à la myrtille, raclette, croûte aux morilles… Elle est jolie la région où tu vas. Il faudra que je lui rende à nouveau visite un jour car c’est la région de la grand mère de Monsieur et j’en ai gardé de très beaux souvenirs dont des forêts noires avec plein de crème et de griottes…. Au secours, je suis au régime ! Bonnes vacances, profite à fond, décompresse et reviens nous en pleine forme avec des photos plein les valises ! Bises

  2. moi je suis de besancon, je connais bien la chapelle des bois, tu m’etonnes que tu te ressources dans un endroit pareil, c’est magique! et les paysages l’hiver à couper le souffle! repose toi bien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s