Une surprise

Mercredi dernier, Chéribibi avait joué les conspirateurs. « Rendez vous 18h dans le wagon de tête, je t’emmène quelque part ». Enfantine comme je suis, j’étais ravie et malgré ma curiosité débordante, je ne l’ai pas trop harcelé de questions. Seule information que j’ai réussi à lui extirper, nous allions à un concert. Vers 19h, nous étions à Barbès, slalomant sous les gouttes de pluie (vive le printemps) en quête d’un en cas rapide. Un nan fromage, un lassi mangue et un agneau tika massala plus tard, et nous patientions dans la queue du Divan du monde pour voir Captain Kid. « Qui ça ?? »me direz-vous.

Capitain Kid, alias Sébastien Sigault, un parisien et ses acolytes troubadours qui montent qui montent et que vous connaissez déjà à l’insu de votre plein gré. Si, si. C’est lui qui a signé la musique des nouvelles pubs de la caisse d’épargne, We & I. Ça y est vous le remettez ?

Chéribibi, lui, a complètement scotché sur cette chanson et me perfuse à mon insu avec le premier album, 67 songs, depuis quelques semaines. Malgré cela, j’arrivais au concert sans attente particulière puisque je ne les associais à aucune chanson, hormis We & I, qui vous me le confirmerez sans doute, vous trotte dans la tête un moment, une fois que vous l’avez entendu (gage de qualité non ?). Alors, verdict ?

J’ai été conquise.

Conquise par l’univers rêveur dans lequel nous emmène Captain kid. Les mélodies sont superbes, tantôt entrainantes, tantôt mélancoliques mais toujours invitant au voyage. Ukulélé et sifflotements s’invitent sur fond de guitares et de basse pour accompagner la voix de Captain kid qui telle un fil vous guide dans son petit monde.

Je ne suis pas calée niveau musique (vous m’excuserez ;p) et je ne me sens pas légitime pour vous décortiquer de façon érudite les influences et l’héritage de cet artiste.

Je me contenterais de vous dire ce que m’ont évoqué ces chansons. J’ai beaucoup pensé à l’Angleterre, à sa campagne, à ce côté fantaisiste et maladroit qu’on parfois (souvent ?) les anglais et qui les rend attachants, aux Beatles parfois, aux swinging sixties (Austin Powers danserait sur certains morceaux, j’en suis sure et ça c’est de la référence :)), à Alice aux pays des merveilles aussi.

Bref j’ai aimé ! J’ai eu de la chance aussi d’assister à ce concert dans une toute petite salle où j’étais littéralement aux pieds de Capitain Kid. Je pense que ça a beaucoup joué, aussi, sur la magie de l’instant car on sent vraiment qu’il vit ses chansons.

Je vous laisse sur quelques photos prises au concert (désolée pour la qualité, elles sont prises avec mon téléphone). Je ne peux que vous conseillez d’aller écouter d’urgence cet album. Si vous avez l’occasion de le voir, courrez y. Et pour plus d’infos, voici le site et la page Facebook de Captain Kid.

Advertisements

8 réflexions sur “Une surprise

  1. Oh la jolie surprise, et quelle belle découverte ! Je vais m’empresser d’écouter tout l’album sur Spotify. :)
    Les concerts intimistes dans les petites salles sont mes préférés. Il n’y a rien de tel pour réellement découvrir l’artiste. J’avais eu la chance de voir M comme ça, tester sa nouvelle tournée à Montréal. C’était génial !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s