Truc à bulles

Il y a quelques semaines nous avons été au mariage d’un ami de Chéribibi. Je ne vous la fait pas en détail mais sachez que c’était un peu improvisé (sms une semaine avant, on se marie samedi, tu viens ?), en petit comité, émouvant, d’autant plus que la mariée était loin de chez elle sans aucun parent ou ami, qu’il faisait un temps radieux pour un début mars en Bourgogne et qu’on avait envie, malgré tout, de leur faire une petite surprise sympatoche, même si c’était au pied levé et là j’ai dit … Achetons des trucs à bulles !                                    pour remplacer le riz tout nul qu’on balance et qui tue les pigeons (de toute façon c’est mal de gâcher de la nourriture).

Chéribibi frappé par mon génie (et ne se doutant pas un instant que je rêve d’une nuée de bulles pour notre mariage, alors qu’il n’a même pas émis l’idée qu’il pourrait avoir envie de m’épouser) a tout de suite acquiescé. C’est donc munis d’un stock de 4 trucs à bulles que nous nous sommes rendus à la fête. Notre initiative a été saluée, notamment par les deux petites filles de l’assistance qui en ont profité pour nous en schurer un chacune. Bilan, nous sommes rentrés de Dijon, le cœur réjoui de cette jolie noce et nos bagages gonflés de deux trucs à bulle qui trônent désormais sur notre commode.

Niveau boulot les dernières semaines ont été difficiles, gros dossier à boucler, collaborateurs peu coopérants, voire se payant carrément ma tête, et à force de passer devant nos trucs à bulles et leur couleurs rayonnantes (jaunes et orange), l’envie s’est mise à me titiller, pour finalement me démanger franchement, de faire des bulles à la fenêtre de notre troisième étage avec vue sur la ville. J’y ai finalement cédé un jour de grand soleil où Chéribibi n’était pas là et d’un coup je me suis sentie plus légère. L’étau qui enserrait mon diaphragme s’est relâché et la vie m’a semblé encore plus belle qu’à l’habitude comme si j’étais soudain repassé du noir et blanc à la couleur.

Bref en pensant à ça hier en rentrant du boulot, le nez au vent, j’ai réfléchi aux autres choses du genre qui me remontent immédiatement le moral et me collent le sourire aux lèvres pour de bon (Liste non exhaustive preuve, si c’était encore nécessaire, que je partage les gouts d’une enfant de sept ans).

  • Payez-moi une glace et je suis aux anges. D’ailleurs en ce moment je fais une fixation sur les glaces amorino que la jolie demoiselle construit, pétale après pétale, avec dextérité autour de votre cornet. J’en voudrais une yaourt, framboise, mangue et straciatella.
  • Emmenez moi voir des canards au bord d’un lac (la rivière marche aussi) et je trépigne. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai toujours adoré les canards, j’aime bien les oies aussi mais je me tiens à distance respectable surtout dès qu’elles se mettent à siffler vers moi (qui a dit flipette ?)
  • Faites-moi une surprise (bonne hein la surprise !) et je bats des mains et déballe fébrilement mais avec grand soin le paquet cadeau, frétillant d’anticipation.
  • Mettez-moi en présence d’un chat, a fortiori d’un chaton, et je fonds instantanément et me répands en gratouilles et gnangnanteries en tout genre. D’ailleurs il m’est impossible de croiser un chat ou un chien (s’il n’a pas l’air méchant) dans la rue sans lui parler.
  • Habillez-moi d’une jupe qui tourne ou de sandales qui brillent et je me perdrais (provisoirement) en béate admiration devant mes beaux atours
  • Mettez moi en présence de chose kawais, roses, jaunes, vert gazon, turquoises, violettes ou tout mélangé et je ne pourrai résister à tout vouloir
  • Donnez-moi des marguerites et j’essayerai (en vain) de m’en faire un collier
  • Variante du genre, donnez moi deux cerises attachées l’une à l’autre et je m’en ferai des boucles d’oreille
  • Dernière variante du genre, donnez moi des baguettes chinoises ou des mikado et je m’en ferai, au choix, des dents de morses ou une moustache (ou alternativement les deux)

Voilà, à part ça je suis une tueuse au taf (qui a dit schyzophrène ?), sérieuse et rigoureuse mais toujours dans la bonne humeur ou alors avec une bonne dose de cynisme acerbe. See you soon …

Publicités

4 réflexions sur “Truc à bulles

  1. Amusant car je suis à peu près dans le même état d’esprit que toi… Je suis over booké par le boulot, je suis seule aux commandes (y a -t il un copilote dans l’avion ?) j’ai des empêcheurs de tourner en rond et surtout d’avancer droit et je me réjouis avec de toutes petites choses !
    Bises et très bon weekend !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s